JOURNAL

#4 - “ET DONC À PART RIGOLER ET RÉFLÉCHIR À DES CRIMES, VOUS FAITES QUOI AU QUOTIDIEN CHEZ SOUS SCELLÉS ?”

11/02/2022

C’est certainement une question qui vous taraude et nous avons décidé d’y répondre aujourd’hui.

Et bien sachez qu’à chaque fin d’enquête, on prend le temps de faire le point sur ce qui a fonctionné et ce qui a raté dans le processus de création pour essayer de s’améliorer. En janvier, on a profité de l’ambiance “bonnes résolutions de nouvelle année” pour faire un point global sur nos 2 ans d’existence.

Et on s’est rendu compte que notre modèle de sortie d’enquête n’était pas tenable.

On s’était lancé en 2020 sur l’idée de sortir une nouvelle enquête par mois un peu sur un coup de tête, notamment en s’inspirant de notre modèle aux Etats-Unis : “Hunt a killer”. Sauf que chez Hunt a Killer, ils ont une équipe de 30 auteurs et ils emploient des dizaines d’autres personnes pour faire marcher l’entreprise.

Chez Sous Scellés on est 2. Autant vous dire que ces deux dernières années on n’a pas vraiment compté nos heures.

Et puis une enquête ça se mature, ça se réfléchit. On essaye de s’inspirer de beaucoup de choses qui nous entourent, on fait énormément de recherches pour coller au mieux à la réalité et tout ça prend beaucoup de temps. On n’a pas eu envie de faire de concession sur le temps de création.

En 2021 on a aussi collaboré pour la première fois avec des auteurs et c’était une super expérience même si on s’est rendu compte que ça nous demandait presque plus de temps de travail que lorsque l’on crée à 2.

Alors quand on a fait le bilan, on a beaucoup pesé le pour et le contre et on a décidé de ne sortir que 4 boites unitaires par an, une tous les 3 mois.

Alors pourquoi ?

  • parce que ça nous laisse assez de temps pour travailler correctement
  • parce que ça facilite le suivi de vos abonnements. Les nouvelles formules seront plus claires avec un envoi global à chaque enquête.

Et pour ne pas vous mentir, on s’est même posé la question de maintenir le principe d’abonnement tout court.

Mais soyons honnêtes et transparents : l’abonnement nous permet d’avoir un peu de trésorerie. Quand on a une petite structure comme la nôtre, c’est un point CRUCIAL de développement.

Et c’est aussi une façon très chouette de nous encourager : de savoir que des centaines de personnes nous font assez confiance pour payer des enquêtes en avance nous motive énormément au quotidien.

Alors pour valoriser tous ces enquêteurs et enquêtrices, on maintient évidemment les tarifs avantageux, les petits cadeaux en éditions limitées et les frais de port offerts mais on a également voulu aller plus loin en proposant une forme d’exclusivité : dorénavant, les abonnés recevront chaque nouvelle enquête quinze jours avant qu’elle ne soit proposée en boutique à la vente directe ! Seuls les abonnés auront donc la primeur de nos nouveaux jeux !

On espère vraiment que cette stratégie 2022 sera payante ! En attendant, on peaufine la prochaine enquête, 63 âmes, avec le très talentueux Théo Rivière, pour une sortie prévue le 15 mars prochain !

#3 - SILENCE, ÇA TOURNE !

25/11/2021

Il y a des choses dans la fabrication de Sous Scellés que nous n’avions pas du tout anticipé et qui se révèlent être des éléments très importants de la création d’une enquête : les tournages.

Car oui, chaque enquête nécessite de passer par la case tournage, avec des décors, des accessoires et des comédiens.

Lors de notre première enquête, Les Oubliées, nous avions opté pour utiliser des images issues de stocks photos, pensant naïvement que ça serait plus économique et plus pratique. Et bien on s’était bien trompés.

Parce que ce qui nous tient à coeur dans nos enquêtes c’est le réalisme. Et le réalisme est beaucoup plus simple à mettre en scène nous même qu’à acheter sur des stocks de milliers d’images. D’une part parce que la recherche d’image est longue et compliquée et d’autre part parce qu’on n’y trouve jamais EXACTEMENT ce qu’on cherche.

Dans le premier dossier de l’enquête Les Oubliées, nous devions notamment montrer des photos de la maison de Catherine Dufresne, notre première disparue. C’est là que nous nous sommes rendu compte qu’aucune photo stock ne nous permettrait de retranscrire l’intérieur de la maison de ce personnage que nous avions parfaitement détaillé lors de la création de l’histoire.

Ni une ni deux pour rattraper le coup, nous avons appelé le père de Chloé dont la maison se rapprochait le plus de ce qu’on avait en tête, nous lui avons listé les pièces dont nous avions besoin ainsi que la disposition des accessoires sur chaque photo. Et nous nous sommes rendus compte qu’on ne pourrait plus jamais faire sans cette étape primordiale tellement le rendu correspondait à ce qu’on recherchait.

C’est à la fois un gage de qualité et une contrainte très intéressante pour la création des enquêtes. Il est ainsi compliqué d’imaginer une histoire se déroulant sur une plage en plein été quand le tournage est prévu en décembre… A moins d’avoir un budget avion direction le sud :

1. ce que nous n’avons pas
2. ce qui ne correspond pas vraiment à notre vision d’un produit écolo (ça sera l’objet d’un prochain article)

Chaque enquête inclut donc désormais cette étape qui est assez longue et compliquée à mettre en place (notamment quand l’enquête comprend une dizaine de personnages dans un manoir…) mais nous aimons les challenges !

#2 - LA GENÈSE DE SOUS SCELLÉS

17/11/2021

Mais que se cache-t-il derrière les enquêtes de Sous Scellés ?

C’est bien simple : Ben & Chloé

Mais reprenons depuis le début.
Puisqu’au début, on était 3.

Eté 2019. A l’occasion d’un déjeuner entre Zephiriel, Ben et Chloé nait l’envie de créer des jeux d’enquêtes à domicile. On est tous les 3 biberonnés par le jeu sous toutes ses formes et ce concept, relativement nouveau, nous parle à tous les 3. C’est comme ça que Sous Scellés est né.

A partir de là, on se réunit chaque dimanche chez Ben (car on a tous des boulots à côté) pour trouver un nom puis réfléchir à notre première enquête et sur un coup de tête, on monte un site et on lance les préventes quelques jours avant noël.

Et à notre grande surprise, ça marche. Sans pub, sans rien. Les gens nous font confiance et certains de nos premiers clients sont encore abonnés aujourd’hui (on sait qui vous êtes et on vous aime).

Maintenant on ne peut plus reculer, il faut finaliser l’histoire, créer les éléments de jeu et être prêts pour les premiers envois qui ont lieu le 15 février 2020.

Quelques jours avant cette date clé, on se réunit tous les 3 dans une salle qui sert de cagibi dans l’escape game de Chloé pour assembler les 87 premières boites de notre histoire. On travaille à moitié par terre, il y a des éléments de jeu du sol au plafond. On appelle même à la rescousse des amis pour nous aider et pour être prêts. Et le samedi 15 février, à l’aube, on se présente devant le bureau de Poste avec nos 87 boites. Sous Scellés est lancé, la première boite de la première enquête est écrite, on pense que c’est le début d’une grande aventure.

Ce qu’on ne sait pas c’est qu’un mois plus tard sera annoncé le premier confinement…

La suite bientôt !

#1 - 20 SECONDES CHRONO

03/11/2021 

Voilà un aperçu express de comment on fait les boîtes 🙂

#0 - L'AVENTURE SOUS SCELLÉS

27/10/2021

Presque 2 ans que Sous Scellés à sorti sa toute première boîte d’enquête, et on s’est toujours dit que ça serait intéressant, pour vous comme pour nous, de raconter et documenter cette folle aventure, que ça soit sur la création des enquêtes, sur les relations de travail ou la gestion d’une entreprise à partir de rien. On vous a demandé sur les réseaux si ça vous intéresserait et vos réponses ont été chaleureusement positives. 
Donc, ici, régulièrement, on vous racontera les aventures de Sous Scellés en espérant que ça vous plaise ou vous inspire.
C’est parti ! 🙂